Comment (et pourquoi) faire du storytelling pour vos RP ?

storytelling rp
storytelling rp

Les communiqués de presse passent et se ressemblent… Et si vous romanciez un peu tout ça ? Ajouter une dose de storytelling à vos actions RP vous fera définitivement sortir du lot et dynamisera votre communication. Une bonne histoire vous permettra de vous faire relayer par les journalistes et de marquer vos lecteurs.  Pourquoi et comment intégrer du storytelling à vos RP ?

Pourquoi faire du storytelling ?

1. Une histoire se retient

Faites l’expérience sur vous-même. Quelles publicités avez-vous tendance à retenir ? Celles vous vantant les mérites d’un produit, ou celles qui créent une histoire autour de celui-ci ?

Par exemple, vous ne retiendrez probablement pas 30 secondes de vidéos où l’on vous démontre l’onctuosité d’une tablette de chocolat. En revanche si je vous dis « et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu »,  vous pensez aussitôt à Milka, non ?

C’est ainsi, nous retenons beaucoup mieux les histoires, car elles nous procurent des émotions, que ce soit du rire, de la surprise ou des larmes.

2. On s’identifie à une histoire

Une histoire met en scène des personnages, auxquels son public peut s’identifier. Si vos lecteurs se reconnaissent dans vos protagonistes, dans votre victime ou votre héros, ils se sentiront d’autant plus investis.

Choisissez des personnages comme vous et moi, proches de votre public cible. Faites leur vivre des choses vraisemblables, qui se rapprochent de leur quotidien. Faites de leurs tracas et de leurs problèmes votre histoire, où votre public est le héros, et votre marque leur mentor !

3. Une histoire se partage

Conteur n’est-il pas un des plus vieux métiers du monde ? Depuis des millénaires, nous nous partageons des histoires. Celles-ci ont encore plus de visibilités aujourd’hui, à l’heure du partage instantané et des réseaux sociaux. Les sites peu scrupuleux l’ont bien compris, lorsqu’ils partagent des articles au titre plein de promesses d’aventures, du type : « Un homme tombe d’un train… Ce qu’il se passe après va vous surprendre ! »

C’est également un bon moyen pour que notre communiqué soit partagé par les journalistes. Dans notre ebook « Comment attirer l’attention des journalistes », écrit en collaboration avec le journaliste Jérôme Colombain, nous spécifions l’importance de bien choisir son sujet et d’en faire « une bonne histoire ».

Extrait de « Comment attirer l’attention des journalistes »

Le journaliste doit pouvoir s’approprier votre information pour en faire une bonne histoire, qui se raconte. Il peut s’agir d’un sujet complexe qui peut se généraliser ou bien une belle histoire humaine ou entrepreneuriale.

4. Une histoire donne de la valeur

Avez-vous entendu parler du projet Significant Objects ?

Il a été demandé à des auteurs de rédiger une histoire à partir d’objets quelconques, achetés pour une poignée de dollars dans des vide-greniers et brocantes. Les auteurs devaient écrire une histoire vraisemblable sur cet objet, son vécu, son origine.

Par exemple, ce yo-yo a été impliqué dans une histoire d’amour tragique, où se mêlent passion, détermination et déception.

exemple storytelling

Les objets ont été ensuite mis en vente sur eBay avec leurs histoires en description. Ainsi, ce yo-yo, acheté 25 cents a été vendu pour 41 dollars. Au total, les 100 objets, achetés pour 128 dollars au total, ont rapporté plus de 3 600 dollars une fois vendus !

Les histoires donnent de la valeur. Ici, les acheteurs n’ont pas dépensé pour les fonctionnalités de l’objet, mais pour leur passé et les sentiments qu’ils ont procuré à leurs précédents possesseurs.

Comment intégrer du storytelling dans votre communication ?

Mais comment faire du stroytelling ? Quelles histoires raconter ? Nous avons réuni pour vous les éléments indispensables pour créer et partager votre propre histoire.

1. Une structure

Simon Sinek, auteur et conférencier américain, est à l’origine du concept du Golden Circle, et explique comment construire son récit.

why simon sinek

Why : Votre cause

Pourquoi exercez-vous votre activité ? Quel est votre but, votre ambition ?

How : Vos moyens

Comment comptez-vous atteindre ce but ?

What : Votre solution

Que faites-vous ? Quels sont vos produits et/ou services qui servent cette cause ?

En créant votre histoire, votre sujet principal doit être votre cause, pour pouvoir présenter comme solution votre produit. La majorité des discours commerciaux démarrent par le What, en prenant le produit comme sujet principal, et en vantant ses qualités, sans vraiment se connecter avec le consommateur.

Airbnb, exemple de storytelling efficace :

Why : Faire du voyage une expérience d’immersion totale.
How : En permettant aux touristes de vivre le pays, et non plus de le visiter.
What : Grâce à notre plateforme connectant touristes et locaux.

A vous de définir votre cause !

2. Des personnages

Il faut maintenant définir les protagonistes de votre histoire.

Vos héros sont votre public cible, pas votre marque. Mettez vos consommateurs au centre de votre communication et faites leur vivre des aventures auxquelles ils peuvent s’identifier.

L’intégration du facteur humain peut se faire de plusieurs manières. Une victime faisant face à un problème ou un héros apportant la solution à ce problème. Vous pouvez faire appel à des témoignages de vos clients ou faire intervenir une célébrité proche de votre clientèle !

3. Du drame

Il n’y a pas d’histoire sans drame, pas de happy end sans élément perturbateur. Faites un tour sur votre fil d’actualité Twitter ou Facebook, les articles générant le plus de clics sont ceux au titre dramatique.

En faisant vibrer la corde sensible de vos lecteurs, vous vous assurez d’avoir toute leur attention. Bien sûr, ne versez pas dans le drama gratuitement, cela doit être lié à votre public, et cela doit être un drame que vous êtes en mesure de résoudre.

Pour déterminer les problèmes auxquels votre public fait face, vous n’avez qu’à l’écouter ! En faisant de la veille médias sociaux, vous pourrez aisément identifier les différents besoins de votre audience.

4. Des preuves

Faire des promesses, c’est bien, mais il faut se montrer à la hauteur ! Appuyez vos histoires par des chiffres, des données. Aujourd’hui, tout le monde raffole de data et d’infographie. Partagez une étude liée à votre sujet et construisez votre histoire autour.

Alors, prêts à romancer vos RP ?

Une fois que votre histoire sera prête, il vous faudra l’envoyer aux bons journalistes afin d’assurer des retombées pertinentes. Et nous pouvons vous aider avec ça ! Découvrez notre plateforme de relations presse, et demandez une démo pour la voir en action !