Ce qu’il faut savoir sur les faux comptes de Twitter

Comment faire croître ma communauté ? C’est l’une des questions qui revient le plus souvent sur les médias sociaux. Si votre objectif est de fédérer des abonnés de qualité, si vous n’en avez aucun, vous ne faites que parler tout seul. Beaucoup de « business » proposent de gagner plusieurs milliers d’abonnés en échange de quelques euros. Sur le papier, le deal semble intéressant. Sur le papier seulement.

Et si j’achetais des abonnés ?

Méfiez vous des faux comptes de Twitter

Bien souvent, on pense qu’il est légitime de suivre un compte Twitter s’il a beaucoup d’abonnés. C’est vrai parfois. Le pape, Obama et Zlatan Ibrahimovic ont par exemple des communautés légitimes. À l’inverse, les faux comptes et les robots viennent parfois gonfler les chiffres d’autres comptes.

En bref, l’achat de followers vous donne belle mine. Les avantages s’arrêtent ici. Ces faux comptes feront couler votre taux d’engagement/abonné.

Prenons du recul

J’ai récemment reçu un mail incluant avec la question ci-dessous :
“Pouvez vous m’expliquer ce qu’est un faux, et pourquoi c’est autorisé ? »

Un faux compte sur Twitter est un compte créé uniquement pour gonfler les chiffres, puis laissé inactif, ou un compte automatisé. L’intérêt des médias sociaux est de faire circuler les informations, d’humain à humain. Aucune personne physique ne s’occupe de ces comptes. En sus, ils sont inutiles.

En 2013, Twitter disait que les faux comptes représentaient moins de 5% des 230 millions de comptes actifs.

Des recherches indépendantes donnent des chiffres bien plus élevés. Selon un rapport du NY Times également publié en 2013, on recensait au moins 20 millions de faux comptes.

Alors pourquoi Twitter l’autorise-t-il ?

Ce n’est pas autorisé.

 

Ça revient un peu à dire que les pirates sont autorisés à infiltrer les réseaux gouvernementaux ou qu’il est autorisé de braquer les banques. Le vrai challenge est de trouver un moyen de les arrêter.

Les « faux comptes » entrent en contradiction directe avec les règles de Twitter. À vrai dire, l’entreprise lutte activement pour y mettre un terme. L’inconvénient reste que – contrairement à Facebook – Twitter permet à chacun de créer un nombre illimité de comptes.

Comment se débarrasser des faux comptes ?

Pour s’en débarrasser, il faut d’abord les repérer.

  • Sur Twitter, la plupart des faux comptes ont soit des photos de jolies filles, ou pas de photo du tout (le fameux oeuf de Twitter). Aussi, ils ont des pseudos incohérents du type @XYZPMX
  • Beaucoup de ces faux comptes ne postent que des liens et/ou un contenu parfaitement aléatoire (bon, il est vrai que des vrais comptes le font également).
  • Et enfin, il y a les faux comptes qui ont l’air légitime de prime abord, mais qui vous proposent d’acheter des followers dès que vous les suivez.

Fort heureusement, il existe des outils qui peuvent vous aider à déterminer – gratuitement – combien de faux comptes se cachent dans votre communauté. Voici deux exemples d’outils qui le permettent :

  1. Status People
  2. TwitterAudit

Pourquoi n’entend on que très peu parler de ce phénomène ?

Pratique-t-on la technique de l’autruche à propos des faux comptes de Twitter ?

Peut-être parce que les faux comptes de Twitter ne causent de préjudice à personne (autres que d’endommager la légitimité des comptes). La presse tend à parler davantage des problèmes de sécurité (vol d’identité, piratage de comptes, incitation à la haine, etc…). Pour autant, l’achat de faux comptes est une pratique à éviter à tout prix.

À ce propos, je vous invite à parcourir notre billet de blog sur les comportements irritants des utilisateurs de Twitter.

Et vous ? N’hésitez pas à partager vos tops tips pour identifier les faux comptes, et vous en débarrasser en deux temps trois mouvements.